Grégoire Paultre Negel, 40 ans

 

Après un master de littérature sur Mallarmé à Paris 8 Saint Denis, un semestre de littérature post-coloniale à l’université de Port of Spain de Trinidad , un master d’audiovisuel et radio à la Sorbonne Paris 4 et une expérience de la scène parisienne des musiques actuelles ( écoles de jazz, assistant de presse,...), je pars travailler à New York en 2008 comme dramaturge, compositeur et designer sonore pour des installations d’art contemporain et cinématographiques ( Miami Art Basel, Collection Guggenheim, Kunstenfestivaldesarts,….). Je travaille par la suite en 2010 pour la création/tournée “Siblings”, mêlant théâtre contemporain et nouveau cirque, à Bruxelles ( Halles de Schaerbeek , … ). En 2011, je propose une performance à la Quadriennale de Prague où j’assure également des masterclass de création sonore à l’école DAMU. En 2012, je remporte le prix de la création sonore au Satis ( salon de l’audiovisuel de Paris ) pour la bande originale du musée de l’eau de Vittel et commence à enseigner la création sonore ( dramaturgie et design ) à l’école des Gobelins à Paris. J’enseigne alors également la musique à Paris dans des association et participe à la création de collectifs de musique underground. En 2016, plusieurs collaborations musicales se tissent au Performing Art Forum de Saint Erme : Raphaël Vanoli, Bonno Lange, Arnaud Laprêt, Oddrun Lilja Jonsdottir ( projet AMOJE ). En 2017, je démarre comme dramaturge et compositeur le projet Trans:plant Y avec Emilia Giudicelli pour le theâtre du Gessnerallee de Zürich ( première en octobre 2018 ). En 2018, je rejoins mon complice Kasssim Sanogo, grâce à la bourse “brouillon d’un rêve” de la SCAM/SACEM sur son son film : Gao, la résistance d’un peuple pour lequel je compose la musique.